Montreux – Rochers de Naye

Rochers de Naye

Les Rochers de Naye offrent une vue spectaculaire sur le Léman d’un côté et sur la chaîne alpine de l’autre. Mais ceci à un prix, si certains tronçons de la randonnée sont relativement faciles, d’autres sont particulièrement plus redoutables…


LiveCam
Télécharger le fichier GPS
11.23 km
392 m
2042 m
1738 m
88 m
 5h34


Au départ

En train jusqu’à Montreux, il faut ensuite traverser le sous-voie de la gare à l’opposé de la sortie principale afin d’atteindre le panneau indicateur de randonnées.
Si vous venez en voiture, voici une indication des parkings de Montreux, ici. Etant en ville, dans une région particulièrement cossue, les parkings sont relativement onéreux. Je vous conseille donc de venir en train.


La randonnée

La randonnée se distincte en trois parties. La première traverse les hauts de Montreux en passant dans la vieille ville et rejoint les Gorges du Chaudron. En pénétrant à l’intérieur, la température se rafraîchit brusquement. La lumière s’assombrit et le bruit de l’eau est omniprésent.
Les gorges sont bien préservées et le paysage sauvage rend la traversée agréable. Des escaliers, des rambardes, des chutes, des ponts et une montée légère. Tout ce qu’on peut trouver dans ce genre d’endroits.

Une fois sorti des gorges, je suis quand même content de retrouver le soleil pour me réchauffer un peu et entamer la seconde partie de la randonnée. Direction Glion que je rejoins en quelques minutes.

Après avoir traversé Glion, une première difficulté est la montée au village de Caux, plutôt raide et rectiligne. Pas de quoi me faire peur mais ce tronçon est un peu ennuyant. J’avance à bon rythme et le chemin retrouve un dénivelé moins prononcé en arrivant à Caux. Un échauffement bienvenu avant d’attaquer la véritable ascension.
Il faut pourtant que je patientes encore car il faut encore traverser le village et marcher sur une route goudronnée relativement plate jusqu’au lieu-dit, « Liboson d’en Haut »

A partir de là, la troisième et dernière partie de la randonnée. Le chemin qui mène au sommet quitte la route pour 800 mètres de dénivelé sans répit. Tout d’abord en forêt et ensuite dans les pâturages. Des zigzags, encore des zigzags, toujours des zigzags… Ca n’arrête pas de grimper et pourtant j’espère un faux plat qui ne viendra jamais.
Dur, dur, mais je n’ai encore rien vu. Après un long moment à zigzaguer, je me retrouve face à un mur et donc un chemin à la raideur terrible m’attend. Environ 300 mètres à plus de 40% sur un chemin de rochers très humides et glissants. La cerise sur le gâteau…
Je me lance et dans ce genre d’obstacle, pour ne pas se décourager, il ne faut pas regarder en haut et avancer tranquillement, « chi va piano va sano!!! »

Finalement j’arrive en haut de ce tronçon, il y a beaucoup de gens et je ne pense pas me tromper en me disant que je ne dois plus être loin du but. En effet je ne suis plus très loin mais le chemin qui mène aux Rochers de Naye est encore agrémenté d’une belle petite montée…. Oui je sens bien mes cuisses à ce moment là…


Arrivée aux Rochers de Naye

J’arrive au restaurant alpin, beaucoup de monde mais je ne suis pas tout à fait encore au sommet. Il faut encore grimper une petite dizaine de minutes derrière le restaurant avant d’atteindre une plateforme faisant office de sommet.
Rien à dire, la vue est fantastique. Le Léman, le plateau, les alpes, tout y passe et le temps étant très clair côté est, la vue est quasiment sans fin. Je ne regrette pas du tout cette randonnée.

Il y a également plusieurs parcs avec des marmottes, qui ne se montrent malheureusement pas beaucoup. Je visite également le jardin botanique alpin, La Rambertia. Très joli jardin bien entretenu et complet. L’entrée y est gratuite mais il y a une boite à dons à l’entrée.

Après avoir parcouru la place, je descends en train jusqu’à Montreux (55 minutes) avec de très jolies vues.

 

Des questions, des informations, des problèmes? Contactez-moi:  admin@monter-en-haut.ch

N’hésitez pas à faire part de votre expérience de cette randonnée dans les commentaires.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *