Zermatt – Hörnlihütte – Schwarzsee

hörnlihutte

Accéder à la Hörnlihütte (3260m) est comme arriver sur une autre planète. Un paysage surréaliste entremêlé de glaciers serpentant aux pieds de montagnes de plus de 4000 mètres. Sans parler du Cervin que vous ne gravirez pas jusqu’à son sommet mais au moins, jusqu’à son genou. C’est déjà ça…



télécharger le fichierGPS
15,5 km
1604 m
3262 m
1775 m
792 m
  6h58


Au départ de Zermatt

Depuis la gare de Zermatt, rien de plus simple, suivre le panneau « Hörnlihütte » par « Schwarzsee » . Il indique une durée de 5h30, donc pas une minute à perdre, en route!!!!

 

En route

Le chemin emprunte d’abord la rue principale du village de Zermatt et dès sa sortie, prendre la direction de la première étape « Furi » . En réalité, cette première étape n’a rien de bien extraordinaire. Ce tronçon me servira néanmoins d’échauffement pour la suite. Le chemin est en pente douce et de ce fait, en moins de deux, j’arrive à la station « Furi »

Deuxième étape, la montée jusqu’à Schwarzsee. C’est, dans l’ensemble, déjà plus intéressant, on se retrouve vraiment dans la nature, sur un chemin bien entretenu dans les pâturages alpins. Le dénivelé est agréable et constant. Une grande terrasse m’attend à Schwarzsee où je profite en conséquence d’un temps radieux, d’un paysage magnifique et d’une boisson bien fraîche.

Troisième étape, elle est de fait la plus intéressante et aventureuse jusqu’à la Hörnlihütte. Le paysage change radicalement, la verdure se fait inexistante au fur et à mesure de la progression et le chemin beaucoup plus caillouteux. Je passe à côté du lac, pas vraiment noir mais quand même assez foncé. Ensuite, un vrai chemin de montagne fait de rocailles et alternant entre pentes douces et acérées. J’aperçois, au loin un petit point blanc, la Hörnlihütte est en vue mais comme elle à l’air loin!!! Bref, je baisse mon regard et continue mon chemin jusqu’à atteindre la station de téléski de « Hirli ».

Après avoir passé ce point, les choses sérieuses commencent. Cette fois-ci, plus d’arbres, plus de plantes, plus rien .Excepté de la pierre sous toutes ses formes. Du gros rocher jusqu’à la poussière de roche, tout y passe. Un passage sur des passerelles à flanc de paroi, quelques virages sur un chemin pentu et j’arrive sur un genre de plateau où le chemin est essentiellement plat sur un peu moins d’un kilomètre.

Après ce passage relativement reposant, un grande montée composée de multiples virages. De gros rochers à enjamber, des câbles afin de s’aider de ses mains et un paysage à couper le souffle.

Pour ma première ascension à plus de 3000 mètres, je suis aux anges. Plus que quelques virages, quelques escaliers et je touche enfin au but…

 

Arrivée à la Hörnlihütte

J’arrive en même temps qu’un hélicoptère qui amène de la marchandise. La poussière s’envole au loin, le bruit est assourdissant et je m’empresse de poser mes fesses sur la terrasse. Quel spectacle de voir le Cervin sous cet angle, d’admirer les montagnes environnantes et tous ces glaciers qui semblent ramper dans la vallée. Extraordinaire!!!

Je monte ensuite un peu plus haut voir les alpinistes sur le Cervin. Un gars m’explique les différents chemins et techniques des alpinistes. Très intéressant.

Après avoir profité au maximum, de la vue, du soleil, de l’endroit, il est temps de rebrousser chemin et de redescendre jusqu’à Schwarzsee afin de rejoindre Zermatt par les télécabines

Une randonnée que je ne suis pas près d’oublier. La majesté des paysages restera à jamais dans ma mémoire. Une randonnée que je referais, c’est certain.

 

Des questions, des informations, des problèmes? Contactez-moi:  admin@monter-en-haut.ch

N’hésitez pas à faire part de votre expérience de cette randonnée dans les commentaires.